Cellulaire dans le réseau du métro

Le travail gigantesque devant permettre aux clients de la STM d’utiliser leur téléphone intelligent ou leur tablette lors de l’attente sur les quais et lors de leurs déplacements au cours des prochaines années s’est amorcé en 2014 avec la mise en place du réseau mobile dans cinq stations du métro.

En collaboration avec la STM, les quatre fournisseurs de télécommunications, à savoir : Bell, Rogers, Vidéotron et TELUS, l’intégrateur du projet, ont donc atteint leur objectif de mettre en service, avant la fin de l’année 2014, un réseau sans fil dans un premier tronçon.

C’est le 28 novembre 2014 que la Société de transport de Montréal (STM) et ses partenaires ont annoncé la mise en service du réseau mobile sur une portion de la ligne verte au centre-ville comprise entre les stations Guy-Concordia et Saint-Laurent.

Au printemps 2015, la mise en service d'un deuxième tronçon, soit une portion de la ligne orange au centre-ville, comprenant les stations Sherbrooke, Berri-UQAM, Champ-de-Mars et Place d’Armes, est dorénavant dotée des technologies sans-fil de pointe 3G, 4G et 4G LTE (Long Term Evolution).

Le 28 mai dernier, Bell, Rogers, Telus et Vidéotron ont confirmé que la mise en service du réseau mobile sur le tronçon de la ligne jaune était disponible aux stations Jean-Drapeau, Longueuil-Université-de-Sherbrooke. Le tunnel entre Berri-UQAM et la station Jean-Drapeau représente le plus long tunnel à être desservi dans le cadre de ce projet, soit 2362 mètres. Depuis juillet dernier, l'étendue du réseau sur la ligne verte s'agrandit avec l'ajout de la station Atwater. Les prochaines stations à venir sont Square-Victoria-OACI, Mont-Royal et Beaudry.

Au cours des deux prochaines années, le déploiement du réseau sans fil se poursuivra dans les autres stations du centre-ville. Soulignons que la mise en place d’un réseau cellulaire est rendue possible grâce à un investissement estimé à 50 millions de dollars assumé par quatre fournisseurs de télécommunications, soit  Bell, Rogers, Telus et Vidéotron et qu'il faudra cinq à sept ans pour être en mesure d'offrir ce service dans l'ensemble du réseau souterrain.

Consulter le déploiement du réseau mobile dans le métro.

Retour à la documentation